Extrait du journal de bord du groupe Medicorp

23 Nov 3305 : Kalak
"Affaire des 722 pénis" : MediCorp choqué par les propos tenus par les Black Birds

Le Kalaktic - 23/11/3305

C'est un article du journal de propagande des Black Birds, Vox Veritas, publié le 23 novembre qui a mis le feu aux poudres. On y découvre l'étrange histoire d'un vaisseau venu de Kalak arborant un "space art" réalisé par le sombre CMDR Oggy, surnommé le cafard de l'espace par ses pairs, après une rencontre malheureuse dans le territoire dictatorial du consilium. C'est la phrase tenue par le CMDR Oggy après une allusion à MediCorp "S’ils envisageaient de détruire mon oeuvre, je me sentirais obligé d’aller les plasmatifier… et je vous assure que je ne me contenterais pas d’égratigner le premier péquin de passage. Non j’irai mettre le foutoir jusqu’au fond des bureaux de toutes leurs instances !" qui a provoqué une vive réaction de la part des représentants de l'ONG :

"Cet article est choquant à tous points de vue" souligne le communiqué officiel "il souligne une fois de plus que le Consilium et ses Black Birds sont aussi provocateurs que mal informés. Famille de Kalak est une organisation conservatrice active dans le système Kalak qui n'a absolument rien à voir avec MediCorp. Faut-il, mais cela semble devoir être le cas, rappeler que MediCorp est une ONG neutre, non engagée politiquement et pacifiste. Outre ce malheureux amalgame hors propos, ce qu'annonce le commandant Oggy est révoltant.

Résumons les faits : un pilote habitant Kalak (le système compte plus de 30 millions d'habitants, NDLR) s'est rendu dans un territoire contrôlé par la dictature Black Birds. Des échanges de tirs ont eu lieu et une blague de potache a été gravée sur la coque d'un vaisseau non MediCorp. Soulignons que le Krait était armé ce qui est contraire aux lois de l'ONG. De plus, ce vaisseau ne portait aucun marquage officiel MediCorp.
Le populisme et l’amalgame semblent, une fois de plus, s'être exprimés par la voix officielle du consilium. Le résultat est tout simplement une menace de destruction de vaisseaux MediCorp pour une histoire "d'oeuvre d'art phallique". 

Nous exigeons que le Vox Veritas publie les excuses du Consilium séance tenante, faute de quoi nous saisirons les instances galactiques et attaquerons en justice le Consilium. 
Dans l'attente, nous demandons aux sauveteurs MediCorp de ne pas s'approcher des systèmes du Consilium en raison de cette menace d'attaque intolérable".


Pour le moment, Le consilium n'a pas encore répondu à ce que les habitants de Kalak appellent déjà : "l'affaire des 722 pénis".